stratège

stratège

stratège [ stratɛʒ ] n. m.
• 1721; gr. stratêgos « chef d'armée, général », de stratos « armée » et agein « conduire »
1Antiq. Dans diverses cités grecques, notamment à Athènes, Magistrat chargé de toutes les questions militaires.
2(1845, répandu 1914-1918) Général en chef qui conduit des opérations de grande envergure. Les grands stratèges français de la Première Guerre mondiale. Iron. « Il était de ces stratèges en chambre qui expliquent Austerlitz et corrigent Waterloo » (R. Rolland).
Spécialt (opposé à tacticien) Celui qui est spécialisé en stratégie (1o). « l'antiquité n'a connu que la tactique. Annibal seul est stratège » (Suarès).
3Fig. Personne habile à élaborer des plans, à diriger une action dans un but précis. Un stratège politique. Un fin stratège. manœuvrier.

stratège nom masculin (latin strategus, du grec stratêgos) Spécialiste ou praticien de la stratégie militaire. Personne qui conçoit avec compétence, habileté la manière de mener une action pour qu'elle porte au mieux ses fruits : Un fin stratège politique. Principal magistrat d'Athènes, à partir du Ve s. avant J.-C. (Ils étaient dix, élus pour un an, et avaient la haute main sur l'armée, la marine et la diplomatie ; leurs pouvoirs diminuent à partir du IVe s. avant J.-C.) Chef militaire et civil des ligues Achéenne et Étolienne ainsi que de nombreuses cités grecques. Dans l'Empire byzantin, général, et, plus particulièrement, gouverneur d'un thème. Chef de l'administration militaire et civile d'un nome d'Égypte sous les Ptolémées et les Romains.

stratège
n. m. Personne compétente en matière de stratégie. Ce général est un excellent stratège.

⇒STRATÈGE, subst.
A. — Subst. masc.
1. ANTIQ. GR. [Dans de nombreuses cités, notamment à Athènes] Magistrat élu, chargé du commandement de l'armée et de la flotte (recrutement de l'armée, contrôle du budget militaire et des Affaires étrangères, pouvoirs judiciaires en matière de discipline militaire et de sûreté de l'État), et, en temps de guerre, de la direction des opérations sur terre et sur mer. Collège des stratèges; poste de stratège; stratège de la contrée, des hoplites, du Pirée. À côté des archontes elle [la cité athénienne] établit d'autres magistrats, (...) les stratèges. Le mot signifie chef de l'armée; mais leur autorité n'était pas purement militaire; ils avaient le soin des relations avec les autres cités, l'administration des finances, et tout ce qui concernait la police de la ville. (...) les stratèges avaient le pouvoir politique (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 417). Les stratèges (...) sont (...) élus par l'ensemble du peuple et leur importance augmente considérablement quand, à partir de 487/486, les archontes sont désignés par tirage au sort (VIAL 1972).
— [Dans l'Empire byzantin] Gouverneur d'un thème. (Dict. XIXe et XXe s.).
— [Dans l'Égypte hellénistique] Chef de l'administration militaire et civile du nome. Le stratège est le représentant du roi sur un territoire assez vaste (satrapie, nome, etc.). C'est à la fois un gouverneur militaire et un gouverneur civil (VIAL 1972).
2. Chef d'armée qui dirige des opérations militaires d'envergure en faisant preuve d'une grande aptitude en l'art de conduire l'ensemble des opérations. Synon. stratégicien (infra rem.), stratégiste (dér. s.v. stratégie). Art du stratège; habile stratège; qualités de stratège. Il est à noter que ce coup fatal lui est porté par Foch, qu'il était réservé au grand stratège de fermer toute issue à la stratégie, (...) plus d'événement, plus de coups de foudre (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 74). À en croire Ingersoll, Bradley fut le plus grand des stratèges, Eisenhower un aimable agent de transmission, Montgomery un égocentriste sans génie (MAUROIS, Journal, 1946, p. 153).
P. plaisant. ou iron. Stratège du café du commerce, en chambre (v. chambre I A 2 a). Ce vieil intellectuel avait le culte de Napoléon (...). Il refaisait les campagnes, il livrait les batailles, il discutait les opérations; il était de ces stratèges en chambre (...) qui expliquent Austerlitz et corrigent Waterloo (ROLLAND, J.-Chr., Maison, 1909, p. 1050).
3. P. ext. Personne apte à organiser et à conduire efficacement des opérations de combat. Il ne croyait pas plus que Christophe à la révolution: on l'avait trop annoncée, et le gouvernement se tenait sur ses gardes. Il y avait lieu de croire que les stratèges de l'émeute remettraient le combat à un moment plus opportun (ROLLAND, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1315). Il avait cru qu'il serait utile à l'Espagne comme conseiller, voire stratège; depuis la prise de la savonnerie, il était redevenu capitaine de pompiers. Et jamais il n'avait été aussi utile (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 767).
B. — Subst. masc. ou fém., p. anal. Personne qui conçoit avec compétence et habileté des plans à longue échéance lui permettant de maîtriser l'ensemble d'une situation et d'en tirer le meilleur parti. Stratège industriel, politique. Le président du conseil coula un regard à l'aile gauche de sa majorité, visiblement ébranlée; un autre regard à droite, où l'on protestait bruyamment; le vieux stratège fit mentalement son calcul (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 209).
— [P. oppos. à tacticien] Le directeur doit être un tacticien et non pas un stratège, ce rôle devant être abandonné à l'Esprit-Saint (BLOY, Journal, 1903, p. 152).
REM. Stratégicien, subst. masc., synon. rare (supra A2). Synon. vieilli stratégiste (dér. s.v. stratégie). Le général Jomini qui est le plus habile stratégicien des Russes a été rappelé en toute hâte à Saint-Pétersbourg (MÉRIMÉE, Lettres ctesse de Montijo, t. 1, 1853, p. 361).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1798, 1835: stratègue, -tège; 1878: -tège ,,on a dit aussi stratègue``; v. LITTRÉ: -tège plus usité que -tègue; dep. Ac. 1935: -tège. Étymol. et Hist. 1. 1721 hist. anc. stratége (Trév.); d'où 2. 1845-46 (BESCH.: Stratège. Se dit encore quelquefois pour Général, sous le rapport de ses connaissances dans l'art stratégique). Empr. au lat. strategus, -i « général d'armée », empr. au gr. « id. », dér. de « armée; troupe » et « conduire ». Fréq. abs. littér.:55.

stratège [stʀatɛʒ] n.
ÉTYM. 1721; du grec stratêgos « chef d'armée, général », de stratos « armée », et agein « conduire ».
1 N. m. Hist. Dans diverses cités grecques et notamment à Athènes, Magistrat chargé de toutes les questions militaires (enrôlement des soldats, surveillance de l'emploi des impôts de guerre, etc.) et particulièrement de la conduite des opérations terrestres ou navales (→ Démocratie, cit. 7). || Les dix stratèges athéniens étaient élus chaque année.
Gouverneur d'un thème de l'empire byzantin.
Chef de l'administration d'un nome, dans l'Égypte hellénistique.
2 N. m. (1846; répandu surtout à partir de la guerre de 1914-1918). Général en chef d'une armée importante, chef militaire qui conduit des opérations de grande envergure. Conducteur (d'armée), général. || Les grands stratèges français de la première guerre mondiale.Fam. et iron. || Stratèges en chambre. || Les stratèges du Café du Commerce.
1 Il refaisait les campagnes, il livrait les batailles, il discutait les opérations; il était de ces stratèges en chambre, pullulant dans les Académies et dans les Universités, qui expliquent Austerlitz et corrigent Waterloo.
R. Rolland, Jean-Christophe, Dans la maison, II, p. 1050.
Spécialt (par oppos. au tacticien). Celui qui est apte à la conduite générale de la guerre, qui est spécialisé en stratégie (1.). Stratégiste.
2 (…) l'antiquité n'a connu que la tactique. Annibal seul est stratège (…)
André Suarès, Vues sur Napoléon, XXIII.
3 N. Fig. Personne qui organise des plans à longue échéance en fonction de l'ensemble d'une situation qu'elle maîtrise. || « Les stratèges syndicalistes » (R. Rolland, in G. L. L. F.).
3 (…) les uns (parmi les expérimentateurs) sont des « stratèges » qui, dominant la situation, aperçoivent d'un coup d'œil l'expérience cruciale qui va trancher une question fondamentale et savent ensuite réaliser cette expérience, tandis que d'autres sont des tacticiens (…)
L. de Broglie, Nouvelles perspectives en microphysique, p. 255.
REM. En parlant d'une femme, notamment au sens 3., on dira un ou une stratège.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • Stratege — Stratège Un stratège (du grec ancien στρατηγός / stratêgós) est un officier militaire supérieur. Grèce antique En Grèce antique, c est le commandant d une unité militaire ou d une flotte. À Athènes au Ve siècle av. J. C., les stratèges… …   Wikipédia en Français

  • Stratege — »Feldherr, ‹Heer›führer«: Das Fremdwort wurde im 19. Jh. nach dem Vorbild von gleichbed. frz. stratège aus griech. strat ēgós »Heerführer, Feldherr; Leiter« entlehnt, das seinerseits zu griech. stratós »Heer« und griech. ágein »führen« (vgl. ↑… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Stratege — (griechisch strategos) ist die griechische Bezeichnung für einen Feldherrn oder Heerführer. Es bezeichnet insbesondere: den gewählten Anführer jeweils einer der zehn Phylen im antiken Athen oder einen Gauvorsteher im antiken Ägypten, siehe:… …   Deutsch Wikipedia

  • Stratege — Stra|te|ge 〈m. 17〉 jmd., der sich auf Strategie versteht; oV Strateg * * * Stra|te|ge [ʃt… , st… ], der; n, n [frz. stratège < griech. stratēgós, zu: stratós = Heer u. ágein = führen]: jmd., der nach einer bestimmten Strategie, strategisch… …   Universal-Lexikon

  • Stratège — Un stratège (du grec ancien στρατηγός / stratêgós) est un officier militaire supérieur. Un stratège peut également être un membre du pouvoir exécutif d une cité grecque, qu il soit élu ou coopté. Byzance Dans l Empire byzantin, à partir du… …   Wikipédia en Français

  • STRATÈGE — n. m. T. d’Antiquité Général; titre des dix chefs élus qui commandaient l’armée à Athènes et remplissaient quelques autres fonctions du pouvoir exécutif. Il désigne, dans le langage courant, Celui qui connaît et qui applique les règles de la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Stratege — Stra·te̲·ge der; n, n; jemand, der sich Pläne oder (militärische) Strategien ausdenkt || NB: der Stratege; den, dem, des Strategen || hierzu Stra·te̲·gin die; , nen …   Langenscheidt Großwörterbuch Deutsch als Fremdsprache

  • Stratege — Stra|te|ge [ʃt..., st...] der; n, n <nach fr. stratège aus gleichbed. gr. stratēgós zu stratós »Heer« u. ágein »führen«> jmd., der nach einer bestimmten Strategie, strategisch vorgeht …   Das große Fremdwörterbuch

  • strategė — stratègas, stratègė dkt. Stratègo tãlentas …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • Stratege — strategas statusas T sritis Kūno kultūra ir sportas apibrėžtis Sportininkas, gebantis parengti (drauge su treneriu) ir įgyvendinti savo pajėgumą atitinkančią vienų arba kelerių metų sportinio rengimosi ir dalyvavimo varžybose programą. kilmė gr.… …   Sporto terminų žodynas


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»